La paix est un droit et non un but. Elle doit être un quotidien et non une exception…la paix et la joie doivent remplir nos cœurs parce que nous en sommes digne à cause de christ…Éteindre la voix de l’accusateur.

L’homme sait qu’il lui faut la paix et la joie dans tout ce qu’il fait mais il n’y arrive pas toujours, pourquoi ? Certainement pas parce qu’il le désire. Qui peut désirer la peine ? Personne.

L’avenir fait peur, habillé de l’inconnu, il se glisse sur la piste de l’incertitude avec un air certain d’être le mystère du présent. En définitif, il fait peur, plus encore, il intimide les vierges du temps, ceux qui n’ont pas connu son intimité. Celle qui a rendu fou certains et qui fait des plus âgés, les mieux desservi par celui qu’ils appellent « la vie ».

L’avenir parle et sa voix est mal perçu par le présent, le moment dévoilé devant l’homme que nous sommes. Celui ci n’y entend que le générique des dents de la mer, comme si l’avenir était l’aire glaciaire et que le présent nous réchauffe par ses reperds. Impossible de faire autrement, impossible sauf quand on a Dieu.

La question serai alors, comment est ce qu’avec Dieu dans notre vie, il nous arrive encore de craindre l’avenir et de faire des projets comme le commun de mortel.

Race illustre centre Shalom

 La paix est un droit et non un but…

Christ n’est pas une formalité que l’on doit remplir pour vivre une vie abstraite. Il est plus que vital de comprendre l’héritage que nous avons en christ, en faire un droit légale selon l’oeuvre de la croix, pour expérimenté la vie d’en haut sur cette terre. En bref, il faut télécharger nos droits légaux en christ en fin de manifesté une vie extraordinaire. C’est notre droit.

La Foi

La vie n’est pas un long fleuve tranquille serte, mais elle n’est pas donnée pour être subi mais plutôt pour être vécu dans la position de règne. Nous régnons avec christ dès maintenant jusque dans l’éternité.

 Vaincre la peur

La peur est le manque d’identité, l’ignorance de ce que l’on est devant Dieu, l’absence partielle ou totale de la foi. Le manque de confiance à l’Eternel ne nous permet pas de vivre les bénéfices de la grâce car la grâce se vie par la foi. Impact divin immérité « charis », voilà ce que signifie la grâce.

La foi d’un enfant

La confiance d’un enfant à permet à celui ci de se décharger de toutes ses inquiétudes et ses projets. L’Eternel n’est pas un père irresponsable au contraire, il veille sur tout ses enfants même ceux qui ignorent la grandeur de sa puissance.

Publicités

Besoins ou caprices ?

Nos besoins naturels sont une marque de bonne santé. Un enfant apprend  très  vite à exprimer  ses besoins de différentes manières. Par des cris, pleurs, etc… Il sait faire passer le message jusqu’à ce que vienne la solution.

La solution doit combler le besoin. Si c’est le cas, il y’a en se moment là, satisfaction mais au cas contraire, il y’a frustration.

il nous faut cependant faire la part des choses. Apprendre à faire la différence entre besoin (nécessité) et caprice (irresponsabilité).

Dans une relation de parents à enfant, les besoins de l’enfant sont souvent anticipés par la capacité des parents à être responsable. Donc dans ce cas de figure, la responsabilité nous permet d’anticiper.

Paradoxalement, dans la relation de couple, on est moins vigilant, moins anticipatif, donc moins responsable.
Souvent pour faire passer le message sur nos besoins légitimes, nous débordons de caprices et d’imagination pour faire comprendre nos besoins légitimes.

Après observation, j’en tire conclusion que : les multitudes de caprices cachent souvent un véritable besoin.

R.I.C.S

Voltaire canonisé par CHARLIE HEBDO

2015/01/img_0304.jpg

2015/01/img_0305.jpg

À l’heure d’aujourd’hui le mensonge porte le visage de la pitié et non de la justice. La pitié ? Eh ben oui, conscient que l’homme se sert plus de ses sentiments, émotions plutôt que de sa tête et son cœur, les médias politisés se charge de faire passé la pilule qui commence à produire un arrière goût amer.

Le monde occidental n’a plus de solutions, entre enseigner la laïcité et les faits religieux des trois plus grandes religions, il y’a flope philosophique et vides juridiques. Ôter la nationalité aux terroristes naturalisés, la Belgique et la France recrutent désormais toute personne capable d’idée, bonne ou mauvaise.

Avec la marque JE SUIS CHARLIE et ses produits dérivés, nous sommes tout les jours en attente d’une nouvelle capable de provoquer de la pitié en fin d’avoir de quoi parler au soir près du chauffage 😉 mais sans plus.
Tout immigré qui veut des papiers n’a qu’à accrocher sur son t-shirt un JE SUIS CHARLIE et ATTENTION à tout celui qui osera prononcer le nom de Koulibaly (à proscrire).

La France à trouvé une solution, un antidote né le 21 novembre 1694, oui vous avez deviné son nom est VOLTAIRE. Le Pape de la tolérance, l’apôtre du vivre ensemble est aujourd’hui canonisé par CHARLIE HEBDO car il a reçut à titre posthume un JE SUIS CHARLIE bien mérité. Philosophe contreversé et empreint de contradiction, VOLTAIRE est tout sauf un modèle de la tolérance.

PROPOS DE VOLTAIRE

« La race des Nègres est une espèce d’hommes différente de la nôtre […] on peut dire que si leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est très inférieure. Ils ne sont pas capables d’une grande attention, ils combinent peu et ne paraissent faits ni pour les avantages, ni pour les abus de notre philosophie. Ils sont originaires de cette partie de l’Afrique comme les éléphants et les singes ; ils se croient nés en Guinée pour être vendus aux Blancs et pour les servir »

« C’est une grande question, écrit-il encore, parmi [les noirs] s’ils sont descendus du singe ou si les singes sont venus d’eux. Nos sages ont dit que l’homme est l’image de Dieu. Voilà une plaisante image de l’Etre éternel qu’un nez noir épaté, avec peu ou point d’intelligence ! »

« Je me félicite avec vous de l’heureux succès du navire Le Congo, arrivé si à propos sur la côte d’Afrique pour soustraire à la mort tant de malheureux nègres. Je me réjouis d’avoir fait une bonne affaire en même temps qu’une bonne action. »

« C’est à regret que je parle des Juifs: cette nation est, à bien des égards, la plus détestable qui ait jamais souillé la terre».

« Elle se vante elle-même d’être sortie d’Egypte comme une horde de voleurs, emportant tout ce qu’elle avait emprunté des Egyptiens : elle fait gloire de n’avoir épargné ni la vieillesse, ni le sexe, ni l’enfance, dans les villages et les bourgs dont elle a pu s’emparer. Elle ose étaler une haine irréconciliable contre toutes les nations. Toujours superstitieuse, toujours avide du bien d’autrui, toujours barbare, rampante dans le malheur et insolente dans la prospérité, voilà ce que furent les Juifs aux yeux des Grecs et des Romains qui purent lire leurs livres ».

Drôle de propos pour le chouchou des CHARLIES.

Indignation….

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/0c8/79989296/files/2014/12/img_0138.jpg

La nonchalance et la nativité des chrétiens sidèrent ceux qui savent que sans actions concrètes, les chrétiens est une espèce en danger. Il n’y a qu’à regarder le monde actif aujourd’hui (social, politique, économique) pour nous rendre compte du vide chrétien dans les hautes sphères organisatrices de notre quotidien.

« Dieu va faire » Disent-ils avec un sourire rageant parce que leurs misères virulentes nous sautent aux yeux. Ils nagent en plein délire maquillant ainsi leurs manques de courage en abandon à Dieu qui lui à déjà tout donnée puisqu’il a donné son fils.

« Un chrétien ne peut pas faire de la politique » alors pourquoi peut il faire du comme? Car tout va de paire. Si les chrétiens ne peuvent pas faire de la politique c’est juste parce qu’ils sont corruptible, imaginons un instant tout les pays de la terre dirigés par les Pasteur, nous verrons les frontières se fermées l’argent finir dans leurs pochent, c’est ce qu’il s’appel la prospérité et que le monde même appel vole, en fin bref. Un chrétien qui ne s’occupe pas de la situation du monde n’est pas digne de Dieu car il nous encourage à prier pour les responsable de nos pays, c’est ainsi qu’il suscitât Cyrus un roi païen que le seigneur appèlera « mon oint ».

Quelle folle idée que de croire que le monde politique, économique et sociale doit être abandonné à ceux qui ont pour instructeur le diable lui même. Dieu est intimement politique car la définition de celle-ci est « la gestion de la cité » . Dieu a mis en place l’organe église participante active de sa gloire, en fin de leader la vie dans la « cité » (le monde) mais elle regorge une race timide qui comme Adam, remet quotidiennement au diable, du moins ses enfants la gestion du monde voir même de leurs vies car si on ne s’occupe point de la politique, la politique elle, s’occupe de tous et façonne nos enfants en fessant d’eux de athées qui s’assume.

Il est plus qu’urgent de prendre notre vrai rôle à bras le corps. R.I News

La pédophilie, affaire banale

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/0c8/79989296/files/2014/12/img_0135.jpg

Dossier sensible. La pédophilie, une affaire complexe et compliqué qui touche profondément la Belgique. Une incompréhension règne « pourquoi est ce que personne ne s’exprime sur ce sujet sans être intimidé ? Pour est ce que tout est fait pour que ces affaires n’aient de suite? » Mystère.

Julie et Melissa, une histoire ancienne qui a fait coulé beaucoup d’encre et des larmes mais sans plus car les zones d’ombre demeurent entières. Maintenant est ce qu’elles sont les seules ou y’a t’il encore des cas similaire méconnu du grand public? Certainement oui et cette fois si même au delà des frontières, les hommes se donnent à cœur joie sur les enfants démunis qui subissent l’écrasement des riches hommes d’affaire, politique etc… Parfois pour subvenir aux besoins de leurs familles. Indignation.

Profitant des conditions de précarité des familles du tiers monde, certains hommes, en toute impunité, se livrent à leurs nombreux plaisirs tous aussi dégoûtant les uns comme les autres. Le silence est tellement passé part là que l’argent est devenu roi dans un monde de non droit.

L’église catholique touchée en plein fouet par cette vague déferlante de révélations d’affaires de pédophilie. Des affaires datant parfois de plus de 30 ans ont vues le jour puisque certain ont brisé le silence. L’église protestante n’est pas en reste car avec des pasteurs violeurs de petit garçon aux USA et une récente affaire incriminant un journaliste d’une radio chrétienne mise en examen pour plusieurs chef d’accusation. Une question peut être soulevé  » pourquoi est ce que les médias nous aboutissent sur des sujets légers alors que juste à côté de nous peut être un enfant se fait encore violé? »

« L’ancien animateur d’une radio chrétienne américaine a été condamné à 40 ans de prison pour pédophilie. Il a notamment abusé d’un mineur de 12 ans et était en possession de matériel pédopornographique. »

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/0c8/79989296/files/2014/12/img_0137.jpg

Les enfants feront le monde de demain, mais quels enfants? et surtout dans quel état ?

R.I News

Le Pape? Une affaire pontife

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/0c8/79989296/files/2014/12/img_0134.jpg

L’imposture du Pape François s’est encore révélé lors de la ressente frasque. Il, pour dire le « pape » a confirmé récemment que les animaux ont une âme et que nous les retrouverons au près du seigneur Jésus, a t’il répondu à un petit garçon qui venait de perdre son animal de compagnie.

« Pour les chrétiens amis des animaux, les déclarations récentes prêtées au pape François étaient une excellente nouvelle: «Le Paradis est ouvert à toutes les créatures de Dieu», aurait affirmé le pape. Il aurait tenu ces propos le 26 novembre en marge de son allocution hebdomadaire à la place Saint Pierre, pour réconforter un enfant dont le chien venait de mourir » d’après le Salte.fr

« Toutefois, samedi, le Vatican a précisé qu’il s’agissait d’une mauvaise interprétation des déclarations du Pape, le porte-parole du Saint-Siège, Ciro Benedettini, offrant à cette occasion une leçon aux journalistes: «Il y a une règle fondamentale dans le journalisme. Cela s’appelle la vérification des sources et, dans le cas présent, elle n’a pas été appliqué.» En effet, les propos prêtés à François étaient en réalité ceux d’un de ses prédécesseurs, Paul VI. L’erreur viendrait d’une mauvaise lecture d’un article du Corriere della Serra. CNN a également dû reconnaître sa faute »
Selon le Figaro.fr

Toutefois nous devons reconnaître que le Pape est abonné aux frasques depuis le début de son mandat entre la reconnaissance des homosexuels et du divorce, il est venu condamné les captifs, il dit tout ce qui plait aux mœurs et corrobore ainsi avec toutes les soit disant théories sociales visant à faire de notre société, une société « modèle ».

Je pense que rien ne puis être plus claire que ceci, nous avons matière à réfléchir et à agir ou nous serons envahi comme des gibiers devant un fusil ou un piège. Quoi choisir? On peut encore faire la différence.

La justice a tranchée

IMG_0132.JPG

La justice de Dieu passe par l’église qui a reçu de la part de Dieu l’ autorité de rendre libre les opprimés et de libérer des captifs. Sachons nous montrer digne de notre tâche car c’est la plus noble tâche que de rendre la justice au milieu de l’injustice.

Personne n’est digne de cette tâche, c’est pour cela que la grâce nous a été donnée.

Reprenons avec force, l’autorité de l’esprit supérieur que Dieu a donnée au par avant à Daniel et ses amis et qu’il a donnée, dans une autre dimension, à l’église.

Mathieu 6:33 « recherchez premièrement le royaume des cieux et sa justice »

JUSTICE JUSTICE JUSTICE

R.I News

La foi. Quel cadeau?

IMG_0094.JPG

Nous avons de quoi dire merci à notre de Dieu, le seule vrai car il nous a offert une telle liberté en nous faisant accéder au statu de ses enfants, c’est juste inimaginable.

Un Dieu lointain, en colère toujours prêt à lâcher sa foudre sur le premier pêcheur et qui est corruptible par les actes plutôt que l’état du cœur. Voilà comment certaines croyances dans la même planète se représente Dieu. Certaines religions veulent cette distance « rassurante » car elle installe bien le rapport que l’homme à de Dieu (dominant et dominé). Plutôt que père et fils.

La religion. selon l’image de la tour de Babel, est vue comme une initiative purement humaine visant à trouver Dieu quelque dans l’espace stellaire, car la religion ne vois pas Dieu venir vers l’homme malgré sa bassesse mais plutôt l’homme purgeant sa peine en construisant je ne sais quoi pour obtenir les faveurs du très haut. Quel hérésie ?

 » ce n’est ni pas la force ni par la puissance mais par l’Esprit dit l’Eternel ». La tour de Babel, une construction sans instruction de l’Esprit donc sans foi et à contrarions, l’église qui commence par l’effusion de l’Esprit qui ne vient jamais par une initiative humaine. Nous ne pouvons certainement pas assez nous représenté la grâce d’avoir la foi, ce moyen surnaturelle mis à disposition pour celui qui veut Christ comme leader de vie à partir de son cœur. La foi est un moyen surnaturelle, plus que nécessaire dans un monde logiquement perdu, elle fait la différence, elle établie et ose ce qui n’est pas commun, elle met en mal l’impossibilité humaine. Croire en Dieu comme un démon peu le faire n’est sans doute pas une bonne une idée mais avoir la foi en Dieu c’est d’accepté aussi ce challenge de couvrir la terre d’une race des disciples de Christ. La foi est passionnante mais certainement pas enuyante. R.I News

Changer! est ce possible?

Il est difficile de croire que quelqu’un peut changer. certains disent même qu’on ne change jamais mais on s’améliore mais bizarrement l’homme n’aspire qu’à sa. Le changement fascine, il est le point centrale de notre quête, car il fascine aussi bien les pauvres que les riches, le petite comme le grand, il fascine tout le monde.

Il est difficile de voir le changement dans la vie de celui qui ne croit pas au changement des autres juste parce que celui ci ne l’a jamais connu et que pour lui, il est tout juste impossible de changer. Un homme dira un jour « pour celui qui a la foi aucune preuve n’est nécessaire mais pour celui qui ne croit pas aucune preuve n’est assez » triste vérité qui se vérifie même dans nos églises, les hommes prêchent mais sans croire que le peuple peut changer, c’est à se demander si eux même on connu un jour le ch’agement.

L’homme veut changer. A défaut de changer lui même, il veut changer d’environnement pour éprouver un sentiment de renaître. Il est même prêt à changer de relation amoureuse dans la quête de cette sensation de bien aitre, nous pouvons voir combien partent chaque année dans différentes destinations en vacance juste pour changer d’air. Sans pour autant dire que les vacances sont mauvais, cet engouement cache souvent l’envie de juste tout changer, vivre quelque chose de nouveau, percer les murs des habitudes et de la routine, vivre enfin la sensation d’un oiseau léger en pleine vol. L’homme veut vivre le changement. Mais est ce qu’il est prêt à perdre ces anciens repères au dedans de lui?

Le changement demande un prix a payé mais il récompense aussi celui qui paye le prix par une vie intérieur très riche en valeur.

Que Christ nous aide à risquer le changement avec lui car il ne déçoit jamais.

R.I News

IMG_0093.JPG

Maquillage peut-on vivre sans?

IMG_0131.JPG

IMG_0130.JPG

IMG_0129.JPG

Au jour d’aujourd’hui s’assumer ne veut pas forcément dire être naturel, car un phénomène de transformation couvre toute la terre aujourd’hui, presque à la vitesse de Facebook (réseau qui facilite la progression de la légèreté). Être soit même aujourd’hui égale couvrir son corps des tatouages, se percer la peau etc…

Tristement, cette vague de légèreté emporte avec elle, la foi des nombreux jeunes, surtout nos sœurs qui n’existent plus que derrière des nombreux artifices. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir nos sœurs se transformées littéralement après une séance de maquillage qui était autrefois réservée aux clowns.

Pouvons nous être propre et naturel? Nos sœur à la peau blanche cherchent le bronzage et celles à la peau noir cherchent à éclaircir.

Les hommes ne sont pas en reste. la vague a ébranlée même les convictions masculines, diffusant ainsi un style homosexuel non assumer. Celui qui ne le fait pas est vu comme un outsider ou un macho. Aujourd’hui les hommes sont tout aussi maquillés que les femmes, prennent le même temps pour faire du shopping, à défaut d’avoir un physique féminin, ils s’enferment dans des salles de sports pour se démarquer des autres. La course à l’apparence est loin de finir. Mais une question demeure. un homme et une femme chrétienne peuvent ils vivre sobrement tout en étant propre? R.I News